Axel Kahn, parrain des 31ème journées du livre.

Personnalité bien connue et respectée du grand public Axel Kahn est un généticien de renommée internationale ayant occupé les plus hautes fonctions universitaires: directeur de l’Institut Cochin, président de l’Université Paris Descartes … Ses engagements politiques, philosophiques et éthiques, ses interventions fréquentes dans le débat public, nourris par un vaste travail de vulgarisation scientifique, font de lui un des principaux acteur de la vie de notre société.

 

 


Publications d’Axel Kahn :

  • Société et révolution biologique : pour une éthique de la responsabilité, par Axel Kahn, INRA éditions, Paris, 1996.
  • La Médecine du XXIe siècle : des gènes et des hommes, par Axel Kahn et Dominique Rousset, éditions Bayard presse, Paris, 1996.
  • Copies conformes, le clonage en question par Axel Kahn et Fabrice Papillon, éditions Nil, Paris, 1998.
  • Les Plantes transgéniques en agriculture, par Axel Kahn, éditions John Libbey Eurotext, Paris, 1998 .
  • Et l’homme dans tout ça ? : plaidoyer pour un humanisme moderne, par Axel Kahn, éditions Nil, Paris, 2000.
  • L’avenir n’est pas écrit, par Albert Jacquard et Axel Kahn, éditions Bayard presse, Paris, 2001.
  • Raisonnable et humain, éditions Nil, par Axel Kahn, Paris, 2004.
  • Bioéthique et liberté par Axel Kahn et Dominique Lecourt, Collection Quadrige/Essais PUF, Paris, 2004.
  • Doit-on légaliser l’euthanasie ? par André Comte-Sponville, Marie de Hennezel et Axel Kahn, éditions de l’Atelier, Paris, 2004.
  • Le Secret de la salamandre  : la médecine en quête d’immortalité par Axel Kahn et Fabrice Papillon, éditions Nil, Paris, 2005.
  • Biotechnologies, progrès : histoire, développement, débats actuels par Axel Kahn, Les leçons inaugurales du Groupe ESA, 2005.
  • Comme deux frères : mémoire et visions croisées par Axel Kahn et Jean-François Kahn, éditions Stock, Paris, 2006.
  • L’homme, ce roseau pensant… : essai sur les racines de la nature humaine, par Axel Kahn, éditions Nil, Paris, 2007.
  • Vivre toujours plus ? : le philosophe et le généticien, par Roger-Pol Droit et Axel Kahn, éditions Bayard presse, Paris, 2008.
  • L’Homme, le Bien, le Mal : une morale sans transcendance, par Axel Kahn et Christian Godin, éditions Stock, Paris, 2008.
  • L’Ultime Liberté ? par Axel Kahn, éditions Plon, Paris, 2008.
  • Un type bien ne fait pas ça… : morale, éthique et itinéraire personnel par Axel Kahn, éditions Nil, Paris, 2010.
  • Faut-il légaliser l’euthanasie par Axel Kahn et Luc Ferry, éditions Odile Jacob, Paris, 2010.
  • Controverses : université, science et progrès par Axel Kahn et Valérie Pécresse, éditions Nil, Paris, 2011.
  • Les Âges de la vie par Axel Kahn et Yvan Brohard, éditions La Martinière, Paris, 2012.
  • Un chercheur en campagne par Axel Kahn, éditions Stock, Paris, 2012.
  • L’Homme, le Libéralisme et le Bien commun par Axel Kahn, éditions Stock, Paris, 2013.
  • Pensées en chemin : ma France des Ardennes au Pays basque par Axel Kahn, éditions Stock, 2014.
  • Les gènes, ce qu’on ne sait pas encore par Axel Kahn et Anna Alter, éditions Le Pommier, 2014.
  • Entre deux mers par Axel Kahn, éditions Stock, 2015.
  • Être humain, pleinement par Axel Kahn, éditions Stock, 2016.
  • Jean, un homme hors du temps par Axel Kahn, édition Stock, 2017.

Remise des prix des concours de poésie, conte et nouvelles

Comme chaque année la bibliothèque de Sablet dirigée par Sylvie Larguier a organisé le concours de poésie, conte et nouvelle. Le concours, créé par Thérèse Mercier, était parrainé par l’écrivain et sociologue Jacques Salomé.

Cette année le thème du concours était « le temps qui passe ». Une cinquantaine de candidats, de toutes les régions de France,
ont envoyé leurs textes, écrits en français, mais aussi en provençal.
Le jury, composé d’une dizaine de membres, et présidé par Chris Bernard (président fondateur de l’Union des Poètes francophones),
a eu la tâche difficile de départager les concurrents.

C’est en présence de Jean-Pierre Larguier, maire de Sablet, que les organisateurs ont annoncé le palmarès et récompensé les lauréats:

Poésie néo-classique 1er prix : Dominique Simonet.

Poésie classique 1er prix : Dominique Simonet.

Poésie libre 1er prix : Jocelyne Carre.

Poésie libre 2e prix : Laurent Vrastor.

Poésie libre 3e prix : Anne Vermorel.

Conte et nouvelle 1er prix : Rollande Falleri.

Poésie en langue provençale 1er prix : René Mathieu.

Les textes seront publiés dans la revue « Portique ».

Nous présentons nos plus chaleureuses félicitations aux lauréats, poètes, nouvellistes et conteurs.

JDL

 

Le prix du premier roman 2017

Catherine Gucher Transcolorado

 

Catherine Gucher est née en 1961 à Chambéry.  Enseignante-chercheuse en sociologie à l’université de Grenoble elle a consacré une quinzaine
d’années de sa vie au travail social. Depuis son enfance les littératures russes et américaines accompagnent sa vie.

C’est son roman « Transcolorado » que le jury du prix du premier roman des journées du livre de Sablet, a décidé de distinguer parmi les 86 premiers romans sélectionnés.

Le prix, matérialisé par un chèque de mille euros, a été remis samedi 8 juillet par le président du jury,  René Frégni, en présence de nombreuses personnalités, dont le maire de Sablet, Jean-Pierre Larguier, qui présidait la cérémonie.

Nous reproduisons ici la quatrième de couverture du roman publié par les Editions Gaïa:

Au-dessus des grandes plaines du Colorado, le ciel est immense, et souvent trop bleu.
Pour chasser les mauvais souvenirs et les angoisses qui montent, une fille un peu cabossée par la vie monte dans le bus.
Le Transcolorado l’emmène jusqu’à l’arrêt des quatre montagnes, et puis elle rentre. Dans un ranch il y a longtemps, elle aimait s’occuper des bêtes, et rêvait d’Appaloosa. Aujourd’hui elle glane dans les champs avec sa carriole, va chercher sa pension chaque mois au bureau des postes et télégraphes.
Boit des cafés-whiskys. Le jour où Tommy avec sa balafre et ses envies de sapins Douglas passe la porte du bar du bout de la route,
elle sait que quelque chose s’avance qui peut changer un bout de son existence.

JDL

Malek Chebel nous quitte

 

Journée du livre de Sablet  – 28 novembre 2016

Malek Chebel nous a quitté le samedi 12 novembre 2016.
Cet universitaire, anthropologue et psychanalyste était un homme de bien.
Il a élaboré une voie de dialogues et d’échanges entre les cultures, les religions.
Esprit ouvert, il enseignait un islam respectueux de la laïcité, il parlait de l’émancipation des femmes, de l’amour des autres.
Disponible, généreux, à l’écoute, il enchantait le public lors de ses conférences dans les jardins de Sablet .
Toujours présent, heureux de participer à la JDL, ravi de retrouver son public, ses amis, il était un écrivain fidèle. Il avait été un parrain adorable de notre « Journée ».
Nous l’aimions beaucoup, il nous manque, il nous manquera toujours.
Malek était un grand Monsieur.

JDL